news from the projects

télécharger

Humana People to People se joint au reste du monde pour marquer la Journée mondiale de lutte contre le sida 2020 le 1er décembre. Le thème de cette journée est "Solidarité mondiale, responsabilité partagée".

À l'heure où le monde se bat contre la pandémie de COVID-19, les gens du monde entier se rassemblent pour manifester leur solidarité avec les personnes vivant avec le VIH et pour se souvenir des vies perdues à cause du sida. COVID-19 montre une fois de plus comment la santé est liée à d'autres questions essentielles, telles que la réduction des inégalités, le respect des droits de l'homme, l'égalité des sexes et la protection sociale, et la recherche d'une croissance économique responsable.

L'approche de Humana People to People dans la lutte contre le VIH et le sida

Humana People to People se consacre à aider à stopper la propagation du VIH et du sida, y compris la tuberculose (TB). La lutte pour contrôler le VIH et le sida ainsi que la tuberculose s'appuie sur les personnes des communautés organisées ensemble et en étroite collaboration avec le système de santé publique.

Les projets se concentrent sur le partage d'informations, la mobilisation communautaire, le dépistage du VIH, le dépistage de la tuberculose, l'orientation vers un traitement et le soutien à l'observance du traitement, en mettant en relation le personnel et les bénévoles avec les communautés des zones difficiles à atteindre et avec les populations les plus à risque.

L'organisation des personnes au niveau communautaire et le renforcement des capacités à maîtriser leur propre développement sont au cœur des activités de la lutte contre l'épidémie (Total Control of the Epidemic - TCE). Au début de l'épidémie de sida, le modèle TCE a commencé par s'attaquer aux soins à domicile, à la stigmatisation et à la discrimination, à diffuser des messages de prévention du VIH et à mettre en place des structures de soins communautaires avec des bénévoles.

Célébrer 20 ans de lutte contre le VIH et le sida

Depuis 2000, le projet VIH, TCE, a touché plus de 20 millions de personnes dans 12 pays d'Afrique et d'Asie, en les mettant en contact avec les informations, les services de santé et le soutien nécessaires pour mener une vie saine et positive. Le principe directeur est que "Seul le peuple peut se libérer de l'épidémie de sida".

Au fil des ans, le programme TCE a mis en œuvre diverses approches innovantes, telles que le dépistage du VIH à domicile, la création de synergies avec les centres de santé pour soutenir le traitement des personnes infectées par le VIH et l'initiation précoce du traitement pour les patients dont le test est positif.

Le programme TCE s'est avéré être un modèle puissant, aidant les pays à se rapprocher des objectifs mondiaux de l'ONUSIDA 95-95-95, ce qui permet de contrôler l'épidémie. Actuellement, TCE a aligné son approche pour cibler les groupes les plus à risque, les personnes absentes pour le dépistage du VIH, la recherche des personnes vivant avec le VIH et leur orientation vers un traitement. Les personnes sont aidés à suivre le traitement et les clients "perdus de vue" sont suivis et identifiés afin qu'ils restent sous traitement, ce qui est essentiel pour parvenir à la suppression de la charge virale du VIH.

Cette stratégie ayant permis d'atteindre 20 millions de personnes, des approches similaires sont désormais utilisées dans les programmes de lutte contre la tuberculose et le paludisme. En outre, elles sont adaptées aux programmes qui incluent des maladies non transmissibles telles que l'hypertension et le diabète.

Intégrer la prévention COVID-19 dans nos programmes de lutte contre le VIH et le sida

Humana People to People a vu comment la crise COVID-19 a aggravé les difficultés rencontrées par les personnes vivant avec le VIH, les femmes, les filles et d'autres populations clés lorsqu'il s'agit d'accéder à des soins de santé vitaux. La crise a aggravé les inégalités sociales et économiques qui accroissent la vulnérabilité des groupes marginalisés au VIH. Par ailleurs, la crise COVID-19 a été un signal d'alarme, une occasion de faire les choses différemment - mieux et ensemble.

Humana People to People a observé d'innombrables exemples de la façon dont l'activisme et la solidarité communautaires ont permis de fournir aux personnes touchées par le VIH des informations, des services, une protection sociale et de l'espoir. Cependant, cette solidarité ne peut pas être la seule responsabilité des communautés. Chacun d'entre nous, les gouvernements nationaux, les chefs traditionnels, la société civile et les donateurs doivent contribuer à faire du monde un endroit plus sain. La préoccupation commune exige que toutes les parties intéressées agissent ; l'appel plus large invite à une responsabilité mondiale.

Dans le sillage de la pandémie COVID-19, TCE et d'autres projets de développement de Humana People to People ont intégré la sensibilisation à COVID-19, les messages de prévention et l'aide d'urgence aux membres vulnérables des communautés. Les personnes vivant avec le VIH ont été aidées à accéder aux médicaments antirétroviraux pendant des périodes plus longues dans certains des pays où TCE opère. Le gouvernement namibien a agi rapidement et a permis aux centres de santé locaux de distribuer des médicaments anti-VIH pour une durée de six mois aux personnes sous traitement anti-VIH. La responsabilité partagée du gouvernement namibien a été cruciale pour permettre que, là où TCE dispose de groupes de soutien pour le traitement du VIH, il n'y ait pas d'interruption dans l'observance du traitement.

En Angola, au Mozambique, en Afrique du Sud, en Zambie, en Inde et au Botswana, les membres de Humana People to People ont engagé des volontaires et des partenaires locaux qui ont fourni de la nourriture, des équipements de protection individuelle, des désinfectants pour les mains, des masques, entre autres matériels en nature, qui ont été donnés aux membres des communautés.

Un appel à l'action

Alors que nous entrons dans la dernière décennie d'action visant à mettre fin au sida en tant que menace pour la santé publique d'ici 2030, les efforts de lutte contre le VIH et le sida doivent s'accompagner d'un partage des responsabilités pour atteindre l'objectif promis. La solidarité mondiale et le partage des responsabilités exigent une nouvelle approche de la lutte contre le VIH à l'échelle mondiale. Il faut que le monde se rassemble pour garantir le financement intégral de la santé, le renforcement des systèmes de santé, l'accès aux services de traitement du VIH, le respect des droits de l'homme et la place centrale de l'égalité des sexes.

ODD3

Nouvelles des Projets

AVIS DE RECRUTEMENT N° 26 Chargé de plaidoyer et mobilisation de fonds
HPP-Congo lance un AVIS DE RECRUTEMENT D'UN COORDONNATEUR PROVINCIAL OFFRE...
HPP-Congo LANCE UN APPEL D’OFFRE N°19/HPP-CONGO/2021: TRAVAUX DE CONSTRUCTION DES SIX SALLES DE...
La qualité de l’enseignement reste un défi majeur pour la RD Congo. HPP-Congo s’attaque à ce fléau car...
Comme à l’accoutumé et selon les prescrits de l’article 9 de ses statuts sociaux, HPP-Congo a tenu son...
Après la signature de l’accord intervenu récemment, l’heure est maintenant pour se mettre à l’œuvre....
Célébrée chaque année le 8 Septembre depuis 1677 à travers le monde, la Journée Internationale de...
HPP-Congo lance un avis de recrutement pour 4 postes dans la province du Haut-Lomami Pour plus de...

facebook     youtube    twitter    linkedin